Samuel Morse 1791 – 1872

Portraitiste de renom puis professeur de littérature appliquée aux arts du dessin à l’université de New York, Morse est aussi féru de sciences.

A partir de 1827, il se découvre une passion pour l’électricité. Voyageant en Europe, il s’intéresse à l’électromagnétisme et découvre les travaux d’Ampère et le fonctionnement des électro-aimants. C’est à cette période que naissent ses premières idées sur la réalisation d’un télégraphe électrique.

En 1835, il construit ses premiers appareils. La découverte du principe de relais lui permet l’emploi de courants plus élevés et rend possible la réalisation de lignes plus longues. Il construit un prototype alimenté par une batterie de sa fabrication commandée par un interrupteur à mercure dont le mouvement est assuré par des pignons d’horloge.

En septembre 1837, il transmet un message sur une distance de 600 m, dans les deux sens. C’est la première transmission électrique dont l’information est imprimée à distance.

Il dépose un brevet et sollicite une aide du Congrès pour construire une ligne télégraphique. Un an plus tard, il présente son alphabet. Samuel Morse effectue une démonstration de son télégraphe devant un comité scientifique au Franklin Institute de Philadelphie à la cadence de dix mots par minute, puis devant le président des États-Unis, Martin van Buren. La chambre des représentants refuse sa demande de subvention.

Il propose alors son télégraphe en Europe. Il obtient un brevet en France, mais le télégraphe y est un monopole d’Etat : son exploitation est impossible, les lignes privées étant interdites. Sa démonstration est pourtant accueillie avec enthousiasme à l’Académie des Sciences.

Ce n’est que le 24 mai 1844 qu’est finalement inaugurée la première ligne de télégraphe électrique entre Washington et Baltimore, distantes de 60 km. Morse envoie un message à Baltimore depuis la Cour Suprême. C’est la consécration.

Dix ans plus tard, 37 000 km de lignes télégraphiques sillonnent l’Amérique. En 1880, ce sont 160 000 km de câbles sous-marins qui traversent les océans. Le succès va grandissant, surtout après l’invention par le français Édouard Branly de son cohéreur qui permet à la télégraphie morse de fonctionner sans fil. L’ère de la télégraphie sans fil commence.

 wholesale jerseys